André Bloc

Alger, 23 mai 1896 - New Delhi, 8 novembre 1966
Constructeur de rêves

Les hommes de la trempe d'André Bloc se font rares aujourd'hui. Après dix années riches et tumultueuses passées à ses côtés, je reste en manque de l'homme multiforme, curieux de toute démarche de création pour peu qu'il puisse en devenir acteur, du grand généraliste qui se mouvait en toute sérénité dans la peinture et la sculpture, comme dans l'architecture. Je rêve toujours de cette énergie en mouvement perpétuel, de cet inventeur et directeur de revues dont l'une, qui porte le titre d'Architecture d'Aujourd'hui depuis 1930, fut la plus grande et la plus célèbre publication internationale à ce jour. Je me souviens d'un homme courtois, accueillant et dans le fond très simple malgré ou plutôt grâce à la dimension hors du commun que la revue lui imposait. Hélas, toute cette gloire ne l'a pas protégé d'un oubli souvent volontaire et soigneusement organisé que seul Frédéric Migayrou, conservateur en chef pour l'architecture au Centre Pompidou, a eu le courage de rompre à Venise dans le Pavillon Français à la Biennale d'Architecture de 1996. Quand près de trente ans après sa mort, on voit soit au Frac Centre soit dans la galerie Downtown les maquettes d'André Bloc, quand on se livre sans réserve d'aucune sorte à la contemplation tranquille de ses maisons et de ses habitacles, on ne peut que s'enthousiasmer devant cet exercice plastique de violence et de générosité. On ne peut que s'étonner d'une telle prolifération et d'une telle diversité. Ces derniers projets datée de 1962 à 1966, au-delà d'une agitation que l'on pourrait dire aussi frénétique que prémonitoire, sont nés sous le signe de la jeunesse la plus ébouriffée.., à l'âge de soixante-dix ans. Mais dans cet élan, il est intéressant de découvrir une hésitation manifeste chez André Bloc entre l'architecture et la sculpture, ou mieux entre espaces architecturés et espaces sculptés. Pendant toutes ces années de recherche et d'imagination débridée, André Bloc balance entre deux amours que l'on pourrait à tort dire contrariées puisqu'il s'offre le luxe suprême de ne jamais choisir : ces maquettes en plâtre exécutées par lui-même en son atelier de Meudon avec le staffeur Capelli, subissent certes cette incertitude mais découvrent en elle une force, une présence, une sensibilité plus aiguë encore et traduisent ce conflit latent. Et lorsque André Bloc prend un jour un dessin d'enfant de ma fille Chloé et le transforme en maison, on est assuré qu'il agit en toute liberté au-delà des théories et des conflits qui agitent le monde des architectes dans les années soixante. Rompant ainsi avec toute référence moderne, il se situe à la veille de sa mort dans la pureté de l'acte poétique et entre dans un territoire onirique.

Claude Parent


 


Biographie Complète


  • 1896 Naissance le 23 Mai de André Bloc à Alger, de parents d'origine lorraine.
  • 1920 Diplômé de l'École Centrale (ingénieur E.C.P.).
  • 1921 Rencontre Le Corbusier, Frantz, Francis Jourdain, Henri Sauvage et Auguste Perret.
  • 1924 Fondateur et directeur de la Revue du Caoutchouc. Mariage avec Marguerite Parent.
  • 1930 Parution du 1er numéro de "L'Architecture d'Aujourd'hui", tiré à 1600 exemplaires.
  • 1939 André Bloc est mobilisé.
  • 1940 Suspension de la parution de "L'Architecture d'Aujourd'hui". André Bloc s'installe dans sa propriété de Biot.
  • 1944 Retour à Paris.
  • 1946 Parution du 1er numéro d'après-guerre de "L'A.A". André Bloc présente ses 1ères œuvres abstraites, et expose à la galerie Denise René. ler numéro spécial hors-série de "L'A.A" : "Art et Architecture". Édition de "Manière de penser l'Urbanisme" et des "Trois Établissements humains".
  • 1947 2ème et 3ème numéros hors-série de "L'A.A" : "Le Corbusier et Art". Édition de la grille CIAM d'Urbanisme.
  • 1949 Construction de la maison de Meudon. Création de "Art d'Aujourd'hui".
  • 1950 Édition de "Le Modulor".
  • 1951 Création du Groupe Espace.
  • 1955 Création de "Aujourd'hui".
  • 1956 Construction, avec la collaboration de l'architecte V. Vigano, d'une habitation au Lac de Garde. 11 réalise de nombreuses oeuvres et études telles que : "Signal" en 1958 pour Vaucresson, une sculpture en marbre de Carrare pour Meudon en 1959. sculpture pour Düsseldorf en 1960 ainsi que deux piliers métalliques et un luminaire pour le Palais du Sénat à Téhéran, une sculpture dans un immeuble à Nice.
  • 1962 Sculpture-habitacle n° 1 dans le parc de la maison de Meudon.
  • 1963 Réalise différentes études pour diverses commandes venant du Sénégal, d'Iran, d'Antibes...
  • 1964-66 Recherches sur les relations architecture-sculpture : étude d'un grand nombre de maquettes et des réalisations grandeur nature : sculpture-habitacle n° 2, maison-sculpture à Carboneras en Espagne. Sculptures monumentales en marbre de Carrare, l'une destinée à l'Université de Toulouse (architecte Victor Massé), l'autre au Collège Technique de Vitré (architecte Remondet). Sculpture-tour de 25m de hauteur dans le parc de la Villa de Meudon.
  • 1966 Le 8 novembre, alors qu'il revenait du Japon, André Bloc fait une chute mortelle dans les ruines d'un temple à New-Delhi.