logo

Chaise « Ombre » de Charlotte Perriand

 

La chaise « Ombre » est pour la première fois exposée en 1955 lors de l’exposition ‘Synthèse des Arts’ à Tokyo. Charlotte Perriand y présente une sélection de ces dernières réalisations, accompagnées d’œuvres de Le Corbusier et de Fernand Léger. Cette exposition a lieu dans les grands Magasins Takashimaya, qui avaient déjà accueilli sa première exposition d’objets et de meubles en 1941 : ‘Sélection, Tradition, Création’.

 

 

Cette chaise ‘Ombre’ est une vraie prouesse esthétique pour l’époque, puisqu’elle est réalisée à partir d’un seul élément de bois, prédécoupé en certains endroits. En s’adaptant à une longue tradition du bois plié, qui est ancestrale au Japon, Charlotte Perriand apporte une forme et un dessin moderne qui transforme complètement cette chaise basse.

 

 

De retour en France, en 1956, elle édite cette chaise en très peu d’exemplaires – moins de 10 – avec la Galerie Steph Simon, qui s’occupe à cette époque de l’édition de ses meubles. Le modèle sera réalisé en frêne, non pas par Chetaille, mais par une entreprise, spécialisée dans le bois plié. La commercialisation ne sera pas un grand succès et l’édition s’arrêtera après la vente de l’ensemble des pièces réalisées pour l’inauguration.

Cette pièce fait partie des pièces réalisées au Japon, vers 1955 et qui seront en partie reprises par la Galerie Steph Simon.

 

 


Exposition ’Synthèse des Arts’, Tokyo (1955)

 


Inauguration de la galerie Steph Simon, Paris (1956)